Le mont Valier

Le mont Valier, emblème des Pyrénées Ariégeoises

Le plus emblématique de nos sommets, à défaut d’être le plus haut, est également un site reconnu pour la richesse de la biodiversité que l’on y trouve.

Il est classé en zone Natura 2000, ce qui permet aux professionnels (agriculteurs, prestataires touristiques, etc.) ou communes de cette zone de bénéficier de moyens pour réaliser des actions visant à préserver les richesses naturelles du site.

Le dispositif Natura 2000 permet de mobiliser des moyens pour réaliser les quatre grands objectifs de conservation qui ont été mis en évidence : le soutien du pastoralisme pour maintenir et renforcer une gestion favorable aux habitats et aux espèces ; le maintien, le développement et la gestion d’un tourisme durable; la gestion de la faune sauvage; l’animation, la mise en œuvre et le suivi du dossier.

Le site Natura 2000 « Ribérot et Massif du Valier » occupe une surface de 7 744,5 hectares et comprend la vallée du Ribérot, l’amont de la vallée d’Estours et le massif du Valier. Il s’échelonne de 630 mètres (Pont d’Ayer, vallée du Ribérot), à 2 868 mètres d’altitude (mont Rouch).

Dix-huit habitats naturels de l’annexe 1 de la directive Habitats sont identifiés et localisés par les inventaires réalisés. Ils représentent une superficie de 3 195 hectares, soit 58 % de la surface du site.

Plusieurs espèces remarquables sont identifiées sur le site : le desman des Pyrénées, le grand rhinolophe, le petit rhinolophe, le petit murin, la barbastelle, le minioptère de Schreibers, le lézard des Pyrénées, la rosalie des Alpes.

 

Ci-dessous, vous trouverez quelques clichés des espèces les plus emblématiques que l’on peut trouver autour du mont Valier.