La dimension transfrontalière : le Parc Pyrénéen des 3 Nations

La coopération transfrontalière fait partie de l’ADN du Parc, c’est l’objet de l’Article 14 de la Charte « Conforter la coopération avec les acteurs extérieurs ».
Depuis la création du Parc il y a 10 ans, de nombreuses actions et coopérations transfrontalières ont été mises en œuvre.

Le PP3N c’est quoi ?

Le Parc Pyrénéen des 3 Nations, aussi surnommé PP3N, est la réunion de 4 parcs frontaliers de 3 pays différents :

  • Le Parc naturel de l’Alt Pirineu en Catalogne, Espagne;
  • Le Parc naturel des Vallées de Comapedrosa de la commune de La Massana et le Parc naturel de la Vallée de Sorteny de la commune d’Ordino en Andorre;
  • Le Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises en Occitanie, France.

La réunion de ces 4 parcs représente un espace transfrontalier de près de 330 000 hectares, ce qui en fait un des plus grands espaces protégées d’Europe de l’ouest.

Créé en 2018, il marque la volonté politique de mener ensemble des actions de gestion et de valorisation de ce territoire d’exception tant pour son patrimoine naturel (faune, flore, habitats) qu’humain (pastoralisme, culture, etc.).

Ça sert à quoi ?

Les actions viseront la dynamisation et la promotion du territoire et le développement des échanges et des collaborations entre les communautés. Elles pourront porter sur le patrimoine naturel et culturel (comme par exemple le programme de réintroduction du bouquetin ou wikipedra, l’inventaire des bâtis en pierre sèche), le tourisme et les itinéraires transfrontaliers, la valorisation des produits locaux (agricoles, artisanat, etc.), les rencontres transfrontalières (festives, culturelles, techniques), etc.

Enfin, le PP3N souhaite soumettre une candidature pour être reconnu Réserve de Biosphère Transfrontalière (RBT) par le Programme MAB (Man And Biosphere) de l’UNESCO.

 

Pourquoi une RBT ?

Une « Réserve de biosphère de l’UNESCO » est avant tout la reconnaissance d’un territoire engagé à promouvoir le développement durable. Ce n’est pas une mise sous cloche et cela n’implique aucune réglementation additionnelle.

C’est une reconnaissance à un niveau international de la richesse du patrimoine naturel et culturel et de sa valorisation durable par les femmes et les hommes qui y vivent.

Pour se faire, les 4 parcs vont structurer une équipe technique et un Comité de Coordination du PP3N qui en assurera sa gouvernance. Cela permettra donc de pousser plus loin la structuration du PP3N.

Enfin, cette démarche constituera un levier supplémentaire pour l’obtention de soutiens financiers et/ou techniques pour mettre en œuvre les actions du PP3N.

Chaque nation doit d’abord solliciter la désignation de son territoire auprès de l’UNESCO avant de consolider une réserve transfrontalière.

Le 28 octobre 2020, la commune d’Ordino en Andorre a été désignée Réserve de biosphère. Le Parc naturel de la Vallée de Sorteny constitue la zone cœur de cette première réserve de biosphère d’Andorre ! Plus d’infos sur leur site  Ordino, Territoire de biosphère 

 

Téléchargez la carte du Parc des 3 nations

Pour en savoir plus sur la création du PP3N

 

 
Crédits Infographie © PNR Pyrénées Ariégeoises ;
Conception & Réalisation : Lucie ARROUMÉGA, Maïtena HARISTOUY, Emmanuelle REY (ISTHIA, UT2J), 2020-2021.
Crédits Iconographie © PNRPA, Freepik, Vecteezy
Crédits Photographies © PP3N, VisitAndorra; Lmbuga, Hasnaoui Omar (WikiCommons) ; Llansades (Flickr).