Réouvrir les paysages autour des villages

Les villages retrouvent la vue

Le PNR accompagne les communes pour réduire l’emprise de la forêt autour des villages, réouvrir les vues sur la vallée et améliorer la qualité de vie des habitants.

Le périmètre des projets est défini avec le conseil municipal, les habitants et les propriétaires fonciers. Des solutions techniques sont recherchées pour réaliser l’abattage des arbres dans les meilleures conditions possibles : intervention de professionnels de la forêt et du bois, chantiers-écoles… Le CFPPA Ariège-Comminges et le lycée agricole de Pamiers sont à ce titre des partenaires privilégiés. Les surfaces ainsi dégagées sont, pour la quasi-totalité d’entre elles, mises en pâturage pour assurer leur entretien. Dans certaines communes, des projets d’installation de nouveaux éleveurs voient le jour en parallèle des actions de réouverture.

 

Augirein
2,7 hectares concernant onze propriétaires ont été déboisés et défrichés autour du bourg et de l’église par les stagiaires de la formation EER (Entretien de l’Espace Rural) du CFPPA Ariège-Comminges et certains propriétaires. Les travaux ont porté sur de l’abattage de robiniers et d’épicéas et le débroussaillage des rejets. Cet espace est aujourd’hui pâturé par des chèvres pyrénéennes.

 

Encourtiech
Le projet de réouverture concerne 1,4 hectares aux abords du hameau du Coch. Huit propriétaires sont concernés.

 

Engomer
Le projet de réouverture concerne 3,6 hectares aux abords de la chapelle Saint-Michel. Quarante-deux propriétaires sont concernés.

 

Ercé
Le projet de réouverture concerne les arbres et broussailles situées au-dessus du bourg d’Ercé.

Téléchargez le diaporama de la 1re réunion publique à Ercé (11 août 2017) – présentation du projet de réouverture paysagère
Téléchargez le diaporama de la 2e réunion publique à Ercé (3 août 2018) – état d’avancement et mise en oeuvre du projet

 

Galey
1,8 hectares ont été déboisés et débroussaillés autour de la chapelle de Galey, au-dessus du village. Quinze propriétaires ont donné leur accord pour la réalisation des travaux, confiés aux stagiaires du CAPA EER (Entretien de l’Espace Rural) du CFPPA Ariège-Comminges : abattage d’arbres et d’arbustes sur une pelouse sèche et débroussaillage d’une partie des terrains. Un troupeau communal de chèvres pâture aujourd’hui sur le site.

 

Ganac
Le projet de réouverture concerne 2,1 hectares sur le site du Peyrou. Il s’agit de retrouver la vue à 360 degrés sur la vallée de la Barguillère. Vingt et un propriétaires sont concernés.

 

Gestiès
Le projet de réouverture concerne 3,7 hectares sous le village. Soixante-quatre propriétaires sont concernés. Les travaux ont eu lieu à l’automne 2016 et les parcelles seront entretenues par les éleveurs de la commune.

 

Goulier
Le projet concernait 6,6 hectares autour du village, nécessitant l’accord des 164 propriétaires concernés. Le chantier a été réalisé en septembre 2014 sur 4,2 hectares. Le débardage des arbres a été effectué en traction animale pour préserver les terrasses et les murets en pierre sèche. Les élèves de la classe de premières GMNF du lycée agricole de Pamiers sont intervenus en avril 2015,  en appui pour défricher une partie du secteur. Le pâturage des parcelles déboisées est assuré par les éleveurs de l’association foncière pastorale (bovins, ovins, équins).

 

Illier-et-Laramade
Le projet concerne 1,2 hectares autour du village. Dix propriétaires ont donné leur accord pour la réalisation des travaux. Les élèves de la formation CAPA Forêt du CFPPA Ariège-Comminges ont réalisé les travaux en 2015 et 2016.

 

Lercoul
Le projet concerne 3,6 hectares sous le village, répartis entre 81 propriétaires. Une première intervention a eu lieu par les élèves du CFPPA Ariège-Comminges pour débroussailler la zone à risque incendie. Un couple d’éleveurs s’est installé sur la commune en 2015 et assurera l’abattage progressif des arbres sur le secteur identifié. Ils réalisent également le débroussaillage du site en grande partie grâce à leurs chèvres pyrénéennes. Une production laitière et de fabrication de savons est lancée.

 

Miglos
Le projet de réouverture concerne les arbres situés entre les hameaux d’Axiat et d’Arquizat, le long du chemin liant les deux hameaux.

Téléchargez le diaporama de la 1re réunion publique à Miglos (22 juillet 2017) – présentation du projet de réouverture paysagère

 

Olbier (commune d’Auzat)
Le projet de réouverture concerne 5 hectares à l’entrée et au-dessus du village, nécessitant l’accord de quarante propriétaires.

 

Orus
Le projet de départ concernait 3,8 hectares sous le village et 0,3 hectare autour de l’église. Vingt-quatre propriétaires étaient concernés. L’étude de faisabilité technique a débouché sur l’abandon du secteur sous le village. Les 0,3 hectare autour de l’église seront débroussaillés prochainement.

 

Le Port
Il s’agit de déboiser et de débroussailler 7,7 hectares autour des hameaux de la Briole et de la Chique. 103 propriétaires sont concernés.

 

Sem
La réouverture prévue est de 0,8 hectare sous le village, avec l’accord des quinze propriétaires concernés. L’abattage progressif est réalisé par un éleveur installé sur la commune.

 

Suc-et-Sentenac
Le projet de réouverture concerne 5,1 hectares sous le village de Suc et 1,3 hectare sous le village de Sentenac, et nécessite l’accord des167 propriétaires concernés au total. Le chantier a été réalisé sous le village de Suc en novembre 2015, sur 2,7 hectares : création d’une piste, débusquage en traction animale, exploitation de 400 stères de bois. La mise en place des clôtures et le démarrage du pâturage ont été réalisés en 2016 avec l’installation d’un éleveur.

 

Tourtouse
Il s’agit de rouvrir les cônes de vision autour de la motte féodale, le long d’un sentier d’interprétation. Huit propriétaires sont concernés.