Les études préalables

La révision de la charte a débuté en 2020 avec la réalisation de deux études préalables : l’évaluation de la charte et de ses effets sur le territoire ainsi que l’actualisation du diagnostic du territoire qui se poursuit. Ces deux démarches ont été réalisées de manière articulée.

                           ♦ Evaluation de la charte

 

Pour l’évaluation de la Charte, le PNR fait appel à deux bureaux d’étude, E2d et Strater, qui privilégient une démarche participative auprès des élus, des partenaires et de l’équipe du Parc. Des temps d’échanges et d’auto-évaluation par l’équipe du PNR et les élus du bureau mais aussi auprès des signataires et des partenaires ont été réalisés.

Le bilan de cette première charte confirme l’efficacité du projet de territoire avec de nombreux effets sensibles en termes de préservation ou de restauration des paysages et des patrimoines, de connaissance naturaliste, de sensibilisation des publics aux démarches qualité, de renforcement de filières locales, etc.

Une dernière étape de l’évaluation de la charte a consisté à croiser les données issues du diagnostic avec les éléments de l’évaluation pour identifier les principaux effets de la charte sur le territoire. Cette étape a été finalisée fin 2020.

Le Parc est désormais reconnu comme un acteur clé ayant une capacité à fédérer les acteurs locaux, à activer des leviers financiers pour mettre en œuvre des projets complexes, à innover et impulser des démarches de transition énergétique, écologique, sociétale. 

            

                            ♦ Actualisation du diagnostic du territoire

 

Un premier diagnostic a été réalisé entre 2005 et 2007 pour alimenter les réflexions de la charte actuelle. Ce diagnostic  s’était basé sur une démarche d’agenda 21. Depuis, le Parc et ses partenaires ont produit de nombreuses données, permettant d’affiner la connaissance des Pyrénées Ariégeoises. A partir de février 2020, le Parc actualise son diagnostic du territoire. Ce diagnostic présentera un nouvel état des lieux, les évolutions constatées depuis le dernier classement et identifiera les nouveaux enjeux du territoire pour la nouvelle charte 2025-2040

L’actualisation du diagnostic est réalisée sur le périmètre d’étude,  avec une approche différente, celle des ressources du territoire.  Cette démarche originale fait référence à la caractérisation des richesses des Pyrénées Ariégeoises, ces ressources qui en font un territoire singulier et exceptionnel !


Le travail a débuté par l’identification de 18 ressources territoriales par les élus du Bureau et l’équipe du SMPNR :

L’air, la biodiversité, les capitaux locaux, le ciel nocturne, la connexion à la nature, l’eau, le tissu économique, l’énergie, l’espace, la forêt et le bois, les modèles de production alimentaire, le patrimoine historique et culturel, le paysage, la quiétude, les ressources humaines, la santé environnementale, la situation géographique et le sol et sous-sol.

Sur le plan méthodologique, le diagnostic combine 3 approches : une approche objective sur la base des données disponibles en faisant appel aux différents partenaires et à la connaissance de terrain de l’équipe du Parc, à une approche sensible en prenant en compte les résultats de l’enquête citoyenne 2017-2018 et à un regard scientifique.

Le Conseil Scientifique du Parc s’est mobilisé autour d’un groupe de travail composé de chercheurs de différentes disciplines. Il a contribué au diagnostic  en produisant une note méthodologique et prospective «  Ressources et prospectives territoriales », une vraie plus-value pour le Parc !

 

 

Le diagnostic est actuellement en cours de rédaction et sera alimenté au fil de l’eau. Il permettra d’alimenter les réflexions sur l’écriture de la nouvelle charte.

Des questions ? Contactez nous sur charte@parc-pyrenees-ariegeoises.fr